Sous le soleil espagnol en 1960 (VI Trophée Carranza)

A la fin de l’été 1960 (28 et 29 août), pour préparer sa saison le Stade de Reims participe à une multitude de matchs amicaux. Deux d’entre eux seront joué à Cadix, en Espagne, dans le cadre de la sixième édition du Trophée Carranza. Ce trophée tire son nom de l’ancien président du club local, le Cadix CF, Ramón de Carranza. Ce mini tournoi est également l’occasion incorporer deux nouvelles recrues dans l’effectif rouge & blanc, Bernard Hiegel, qui vient de Forbach, et Dominique Rustichelli, qui lui, provient du RC Strasbourg.

L’affiche de cette VI édition du Trophée Carranza. (Collection particulière)

Quatre clubs prennent part à cette édition, un Allemand, un Français et deux Espagnols. Il y a bien évidemment le Stade de Reims (Champion de France en titre), l’Athlétic Bilbao, le Real Madrid (quintuple champion d’Europe) et l’Eintracht Francfort (finaliste de la dernière Coupe d’Europe des Clubs Champions).

Les quintuples Champion de France entrant sur le terrain avec le drapeau tricolore. On reconnait de g. à dr., au fond : Rodzik. Leblond, Wendling, Vincent, Colonna; devant : Rustichelli, Siatka Hiegel, Moreau, Muller, Piantoni. (Collection particulière)

Pour leurs entré dans ce tournoi amical, le Stade de Reims, se retrouve confronter à son meilleur rival, le Real Madrid, qui vient d’être champion intercontinental quelques semaines plus tôt face aux Uruguayens de Peñarol. Comme très souvent face à la maison blanche, le Stade de Reims est une nouvelle fois battu, comme ce fut le cas huit mois plus tôt lors d’un match d’exhibition en Algérie (défaite 2-0). Fait surprenant, en deuxième période, les Madrilènes changèrent de short. Ils passèrent donc d’une culotte de couleur blanche à une culotte de couleur bleue. A noter la présence de plus de 32.000 spectateurs, dans un stade d’une capacité d’environ 25.000 places, voyez par vous-même, les spectateurs accrochés au poteau sur la photographie jointe, impensable de nos jours. Quelques heures plus tard, l’autre club espagnol, l’Athlétic Bilbao gagnera son match face aux Allemands, 2-1.

Real Madrid CF – Stade de Reims : 2-1
27.08.1960; VI Trophée Ramón de Carranza (demi-finale) – Stade Ramón de Carranza, à Cadix (Espagne). 32.000 sp. Arb : Echevarria.
Real Madrid Club de Fútbol (ESP) : Dominguez – Marquitos, Santamaria, Pachin – Vidal, Zarraga (Ruiz 74′) – Herrera, Del Sol, Di Stéfano, Puskas, Gento – Entr. Muñoz
Stade de Reims : Colonna (Jacquet 46′) – Wendling, Siatka, Rodzik – Leblond, Moreau – Rustichelli, Muller, Hiegel, Piantoni, Vincent – Entr. Batteux
Buts : 29′ Herrera 1-0, 54′ Mateos 2-0, 90′ Leblond 2-1

L’équipe rémoise alignée face aux Allemands. On reconnait de g. à dr. : Leblond, Siatka, Muller, Hiegel, Rodzik, Vincent, Moreau, Wendling, Rustichelli, Piantoni, Jacquet. (Collection particulière)

Pour le second match, le Stade de Reims défi le club allemand de Francfort, qui fut balayé quelques mois auparavant par le Real Madrid en finale de Coupe d’Europe, 7-3. Cette finale de consolation est remportée par Reims dans le second acte. En effet, les Allemands à bout de souffles prennent trois buts dans la seconde période, peut-être expliqué par le fait que les Rémois avaient quelques heures de récupération de plus que leurs adversaires du jour.

Stade de Reims – Eintracht Francfort : 4-1
28.08.1960; VI Trophée Ramón de Carranza (3ème place) – Stade Ramón de Carranza, à Cadix (Espagne). 32.000 sp.
Stade de Reims : Jacquet – Wendling, Siatka, Rodzik – Moreau, Leblond – Rustichelli, Muller, Hiegel, Piantoni, Vincent – Entr. Batteux
Eintracht Frankfurt (GER) : Loy – Eigenbrodt, Lutz, Hofer – Schymik, Weilbacher – Kress, Lindner, Schamer, Pfaff, Solz (Solz 46′) – Entr. Osswald
Buts : 27′ Vincent 1-0, 34′ Pfaff 1-1, 55′ Rustichelli 2-1, 66′ Muller 3-1, 90′ Piantoni 4-1

Dans la finale 100% espagnole du tournoi, opposant le Real Madrid et l’Athlétic Bilbao, c’est le Real Madrid qui l’emporte, 4-0. La saison du Stade de Reims qui arrive se soldera par une troisième place en championnat (le RC Strasbourg étant champion) ainsi qu’une place de quart de finaliste de Coupe de France. En Coupe d’Europe, les Rémois se feront élminer dès le 1er tour, par les Anglais de Burnley.

TR (@ArchivesSDR)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *