Santos et Pelé face au Stade de Reims

Après avoir remporté son cinquième titre de champion de France (1960), le Stade de Reims participe à quelques matchs amicaux. Deux d’entre eux seront joués contre le club brésilien du FC Santos qui possède dans ses rangs un jeune attaquant, un certain Edson Arantes do Nascimento dit Pelé.

Depuis la fin du championnat, le Stade de Reims a déjà gagné un nouveau trophée. Ce trophée c’est celui du Challenge des Champions disputé le 1er juin face au vainqueur de la Coupe de France, l’AS Monaco. Ce match est remporté par une victoire par 6 buts à 2. C’est ce même Monaco qui avait éliminé quelques mois plus tôt les Rémois en demi-finale de cette même Coupe de France.

Mais la saison est loin d’être terminée pour les quintuples champions de France. Ils joueront une multitude de matchs amicaux à travers la France. Deux d’entre-eux seront joués contre le club brésilien du FC Santos. Le premier aura lieu au Parc des Princes, le 7 juin dans le cadre du Tournoi de Paris. Le second sera joué dix jours plus tard, à Marseille.

Une semaine après cette brillante victoire contre l’AS Monaco le Stade de Reims se déplace dans la capitale, au Parc des Princes à l’occasion du Tournoi de Paris. Les Rémois y affronteront donc Santos, puis les Bulgares du CSKA Sofia. Les Brésiliens sont en Europe dans le cadre d’une grande tournée européenne, comme il était courant à l’époque. Durant cette tournée, Pelé et ses coéquipiers joueront à 18 reprises pour seulement deux défaites, concédées face a la Fiorentina et Barcelone.

Pour ce premier match opposant le Stade de Reims et le FC Santos, ont ne compte pas moins de six joueurs sur le terrain ayant participé à la demi-finale Brésil France du mondial 1958 à Stockholm, Jonquet, Kopa, Piantoni et Vincent côté rémois ainsi que Zito et Pelé côté brésilien. Les Français vont-ils prendre leur revanche sur les Brésiliens ? Hélas, non.

Pelé et Jonquet, un duel qui rappel la demi-finale de la Coupe du Monde 1958. (Collection particulière)

Pour cette finale avant l’heure, opposant le champion de France et le futur champion du Brésil, le Parc des Princes est complet. La rencontre n’est amicale que sur le terrain, puisque 40.000 personnes sont venues voir les deux équipes et surtout le jeune prodige brésilien Pelé. La première action est amenée justement par Pelé qui après avoir dribblé Jonquet et Siatka décale à gauche sur Coutinho qui bat Colonna d’un plat du pied à bout portant. Pelé marque le second but de la partie dès la cinquième minute de jeu après avoir dribblé 5 joueurs rémois, rien que ça !

Les dribbles et le but du roi Pelé.

Le Stade de Reims réagit par l’intermédiaire de son attaquant, Roger Piantoni qui marque sur une reprise de volée des 30 mètres ! Mais à peine deux minutes plus tard, Coutinho redonne un avantage de deux buts pour Santos. Juste avant la mi-temps, Roger Piantoni, encore lui, réduit l’avantage sur une faute de main du gardien brésilien. La mi-temps est sifflée sur un score de 3 à 2 pour le FC Santos.

Le but de Pelé sous les yeux de Bruno Rodzik (g.) et Robert Siatka (dr.). (Collection particulière)

Cinq minutes après la reprise, l’attaquant tricolore, Piantoni marque son troisième but, le Stade de Reims est à égalité, 3-3 ! Les Brésiliens accélèrent, Countinho marque le quatrième but sur une sortie hasardeuse de Colonna. Enfin, à un quart d’heure de la fin de la rencontre Pepe marque le huitième but du match qui scelle la victoire du FC Santos (5-3).

Stade de Reims – Santos FC : 3-5
07.06.1960; Tournoi de Paris (demi-finale) – Parc des Princes, à Paris. 40.000 sp.
Stade de Reims : Colonna – Wendling, Jonquet, Rodzik – Leblond (Giraudo 45′), Siatka – Vincent, Muller, Kopa, Piantoni, Sauvage – Entr. Albert Batteux
Santos Futebol Clube (BRA) : Laercio – Calvet, Mauro, Formiga, Zé Carlos – Zito, Mengálvio (Ney 45′), Dorval, Coutinho, Pelé, Pepe – Entr. Lula
Buts : 1′ Coutinho 0-1, 5′ Pelé 0-2, 8′ Piantoni 1-2, 10′ Coutinho 1-3, 45′ Piantoni 2-3, 50′ Piantoni 3-3, 64′ Coutinho 3-4, 73′ Pepe 3-5

Deux jours plus tard, le Stade de Reims fera match nul contre le club bulgare du CSKA Sofia (1-1). Les Rouges et Blancs terminent donc 3ème ex-aqueo (sur 4) du Tournoi de Paris. Dans ce même temps Pelé et les siens corrigent le RC Paris en finale du tournoi par une victoire 4-1, Pelé marque le second but du club brésilien. Pelé et le FC Santos sont « Champions de Paris ».

Kopa et Pelé avant le match, deux légendes du foot réunis. (L’Equipe)

Le 17 juin 1960, le Stade de Reims retrouve de nouveau le FC Santos pour un match amical à Marseille, au Stade Vélodrome. Entre-temps le Stade de Reims a joué contre un autre grand club, italiens cette fois-ci, la Juventus. Cette rencontre organisée dans le cadre de la Coupe de l’Amitié franco-italienne ce solde par un match nul de 4 buts partout (doublés de Piantoni et Vincent). Quant à eux, les Brésiliens ont eu le temps de jouer cinq matchs (en 10 jours) à travers l’Europe pour autant de victoire.

Ce sont encore les Brésiliens du FC Santos qui remportent le match, même si les Rémois ont tenu le match nul pendant une bonne heure. Raymond Kopa est le buteur côté rémois.

Stade de Reims – Santos FC : 1-3
17.06.1960; Amical – Stade Vélodrome, à Marseille. 35.000 sp.
Stade de Reims : Colonna (Jacquet 45′) – Rodzik, Hiegel – Baratto, Jonquet, Siatka – Rustichelli (Leblond 45′), Muller, Kopa, Piantoni, Vincent – Entr. Batteux
Santos Futebol Clube (BRA) : Laercio – Zé Carlos, Mauros, Formiga, Calvet – Zito, Mengálvio – Dorval, Coutinho, Pelé, Pepe (Tite 45′) – Entr. Lula
Buts : 17′ Pelé 0-1, 33′ Raymond Kopa 1-1, 63′ Coutinho 1-2, 75′ Zito 1-3

Pelé aura donc marqué deux buts en autant de match contre le Stade de Reims. Une goutte d’eau dans sa carrière quand on sait qu’il en a marqué 1087 en 1120 matchs !

En 1964, le Stade de Reims rencontra à nouveau le FC Santos, mais Pelé ne fait pas partie du voyage. Ceci explique peut-être le match nul des Rémois. Le Stade de Reims est renforcé par l’attaquant du FC Rouen, Yves Goujon, c’est d’ailleurs lui qui marque le but coté rémois. À ce moment-là, le FC Santos est champion du Brésil. Quant au Stade de Reims, les belles années sont terminées, le club est relégué en seconde division. Cette rencontre à encore lieu au Parc des Princes, toujours dans le cadre du Tournoi de Paris. Lors du premier match le Stade de Reims s’est incliné contre le club belge d’Anderlecht, 3-1 (Stockman (25′, 50′), Goujon (66′), Devrindt (84′)).

Le onze rémois alignée avec le Rouennais Goujon lors de la demi-finale face aux Belges d’Anderlecht, défaite 3-1. De g. à dr., debout : Kaelbel, Wendling, Barreau, Robin, Rodzik, Vincent; accroupis : Kopa, Akesbi, Goujon, Piantoni, Bourgeois. (Collection particulière)

Stade de Reims – Santos FC : 1-1
18.06.1964; Tournoi de Paris (3ème place)- Parc des Princes, à Paris. 25.000 sp.
Stade de Reims : Laudu – Wendling, Kaelbel, Lemenan, Rodzik – Robin (Bojko 45′) Piantoni – Gaidoz, Akesbi, Goujon, Sauvage – Entr. Prouff
Santos Futebol Clube (BRA) : Gilmar – Lima, Modesto, Ismael – Camargo, Zito – Peixinho (Noriva 45′), Mengálvio, Toninho (Chicão 45′), Almir, Pepe – Entr. Lula
Buts : 14′ Peixinho 0-1, 28′ Goujon 1-1

Santos n’est pas le seul club brésilien rencontré par le Stade de Reims durant son histoire. Il en a rencontré d’autres, tels que Botafogo, Portuguesa, l’America, Nautico, Bangu, Recife, Corinthians, Flamengo, etc. Toutes ces rencontres jouées face aux Brésiliens ont été disputés pendant les années fastes du club, entre 1950 et 1970.

A noter que depuis 1931, le Stade de Reims a vu joué trois Brésiliens dans son équipe première, Luizinho Da Silva (1985-86, 27m, 4b), Henrique Da Silva Gomez (2006-08, 33m) et Diego Rigonato Rodrigues (2012-18, 164m, 27b).

TR (@ArchivesSDR)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *